NEWSLETTER

Inscrivez-vous

Karine PANCHAUD et le charançon Rouge

Karine PANCHAUD


Un drone pour traiter les palmiers contre les... par Var-matin

Depuis quelques mois, les techniques s'affinent afin de venir à bout du charançon rouge, un insecte nuisible et dévastateur pour les palmiers. Démonstration. 

Dans le jardin de Karine Panchaud, biologiste, une démonstration de traitement par les airs est effectuée. Le but : utiliser le drone pour un traitement phytosanitaire de la plante. Grâce à trois modules positionnés en dessous du drône, chargés d'un produit biologique contenant un champignon entomopathogène: "Les spores que l'on disperse vont germer au contact de l'insecte quelque soit sa forme, et vont le tuer. Le produit n'a pas d'agressivité majeure."

Pour le moment l'usage n'est qu'autorisé que pour le traitement des papillons du palmiers, un autre fléau grave. "On attend l'autorisation pour la lutte pour le charançon rouge", complète-elle. 

Le drone est expérimenté depuis un an à Monaco, "et les résultats sont probants", assurent Karine Panchaud. 

Aux manettes, le jeune Monégasque Erwan Grimaud de la société MC-Clic. C'est lui, le concepteur de ce drone phytosanitaire. "Nous avons été sollicités par le Palais princier pour fabriquer un drone capable de réaliser des traitements phytosanitaires et nous avons pu effectuer des tests d'épandage sur leurs palmiers."

Le drone qu'il a conçu est écologique et économique car il est alimenté par des batteries rechargeables. L'appareil permet d'embarquer jusqu'à 1800 g de produit dans un module spécifiquement pensé et conçu par la société MC-Clic.

À la clé, un gain de temps, puisqu'en moyenne dix palmiers groupés peuvent être traités en une heure : "on garde la totalité des points GPS à l'intérieur du drône, ce qui permet de donner l'altitude réelle du palmier et de faire un suivi pour le client"

Le drone peut intervenir dans des endroits qui ne sont pas accessibles avec des méthodes traditionnelles (échelle, camion, etc.) grâce à sa petite taille.

Un engin d'attaque redoutable et infaillible. L'efficacité du traitement est en effet renforcée grâce à la précision du largage du produit à l'aide d'un laser de visée dans le cœur du palmier. Un module qui est d'ailleurs breveté par la société monégasque.

 


"Pas encore de réglementation à proprement parlé"

"On est sur un projet novateur" avance Karine Penchaud, "il n'y a pas de réglementation à proprement parlé. Celle qui nous est opposée, c'est celle par épandage par hélicoptère. Sur la démonstration, on peut voir que c'est totalement différent, puisque l'objectif c'est de ne pas mettre le traitement sur le sol mais au contraire d'en mettre le moins possible." La scientifique souligne aussi qu'avec la méthode du drone, la lutte contre les TMS, troubles musculo-squelettiques sera aussi prise en compte : "faire du palmier tous les jours, tout l'été dans des conditions difficiles, à la nacelle ou avec des pulvérisateur à dos, c'est compliqué pour les salariés. Ils finissent par avoir des tendinites et des lumbagos..."


Retour Contactez-nous
Fiche technique
Categorie Divers
Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge
Karine PANCHAUD et le charançon Rouge
Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge Karine PANCHAUD et le charançon Rouge